[GUIDE] Comment trouver sa place de port ?

Cela fait quelques semaines, mois, voire quelques années que vous êtes à la recherche du bateau de vos rêves. Vous êtes sur le point de franchir le cap et de l’acheter… Mais des questions se posent alors.

Comment lui trouver une place de port ?  Inscription sur liste d’attente ? Achat d’un bateau neuf avec sa place ?  Location d’une bouée de mouillage à l’année ? Port à sec ?  Sous-location d’une place ?

Jeanneau vous donne tous ses conseils.

 

1. S’inscrire sur liste d’attente


 Vous avez appelé les capitaineries de la marina où vous aimeriez vous établir annuellement avec votre bateau, mais on vous indique qu’il faut s’inscrire sur liste d’attente.

Pourquoi ?

Il faut savoir qu’en moyenne, pour obtenir une place de port en France, le temps d’attente est de 5 ans et que vous êtes environ 50 000 plaisanciers à attendre ce précieux sésame. Évidemment, ces chiffres restent une moyenne, et les délais peuvent varier en fonction de la taille (longueur, largeur) de votre bateau, de la situation géographique du port d’attache souhaité, du type de place (mouillage ou ponton), etc.

S’inscrire sur les listes d’attente est donc l’une des solutions si vous ne visez qu’un seul (ou un nombre restreint) de port (s). Cependant, il existe d’autres solutions, comme par exemple : l’achat d’un bateau neuf avec une place inclue, la location d’une bouée de mouillage, le port à sec, etc.

 

2. Acheter un bateau neuf avec sa place


Lorsque vous faites l’acquisition d’un bateau neuf auprès de professionnels, vous vous verrez proposer dans la majorité des cas une place de port durant la vente.

Les concessions ont des places à quai à disposition pour palier au problème des listes d’attente interminables, au moins sur les premières années de l’achat de votre bateau.

 

Contactez votre concessionnaire Jeanneau pour en savoir plus

 

Cette solution vous permet de continuer vos recherches l’esprit tranquille tout en navigant si c’est une place temporaire ; selon les cas vous pourrez aussi bénéficier d’une place définitive. Cette solution étant extrêmement pratique, c’est l’un des meilleurs compromis aujourd’hui.


3. Louer une bouée de mouillage

Selon la taille de votre bateau et votre zone de navigation, vous pouvez également opter pour la location d’une bouée pour mouiller votre bateau à l’année dans une zone prévue à cet effet par les capitaineries des ports de plaisance. S’il y a une liste d’attente, elle est en général bien plus courte et rapide et vous pouvez envisager de disposer d’une solution d’amarrage en quelques mois seulement.


Cette option est plus attractive financièrement qu’une place de ponton, mais vous avez aussi moins de services compris que dans une marina : pas d’électricité, ni d’eau et un accès aux bateaux en annexe.

 

 De plus, si votre bateau n’échoue pas et que votre mouillage est à flot toute l’année, vous n’aurez aucune contrainte d’horaires d’écluse, ou d’ouverture de bassin en fonction de la marée ! Vous l’aurez compris l’alternative des mouillages peut être un bon compromis en attendant une place au ponton, ou bien devenir votre solution définitive de stockage pour votre bateau.

 

 

4. Louer une place dans un port à sec

Si vous devenez propriétaire d’un bateau à moteur, vous pouvez très bien envisager de louer une place dans un port à sec. On en a vu beaucoup fleurir sur la côte ces dernières années et cela se révèle être une excellente alternative économique et écologique (prix des manutentions plus bas, pas d’antifouling, pas d’amarres,…) pour les motoristes.

 

     Petit inconvénient à anticiper : durant la saison et son pic d’affluence il peut y avoir un peu d’attente lors de mise à l’eau.


5. Amodiation d’une place


Soyez vigilant à l’annonce de sous- location de place de port, qui connaissent une croissance surtout l’été lorsque la saison bat son plein. La sous-location, tout comme en immobilier, est interdite en plaisance en France, et cela est noté dans tout contrat signé entre les locataires et les capitaineries des ports de plaisance. Ne vous laissez donc pas tenter par cette pratique, qui peut vous causer beaucoup d’ennuis.

La seule solution légale de location d’une place de port à un particulier peut être envisagée lorsque celui-ci dispose d’un contrat d’amodiation avec le port.

En effet, selon votre localisation, la capitainerie peut vendre des anneaux aux particuliers pour une durée déterminée. L’acheteur signe un contrat avec la capitainerie de son port d’attache, et il peut ensuite la louer s’il le désire à un autre particulier pour toute ou partie de cette durée. Attention donc à la nuance !

 

      ​​​​​

 

Voici donc toutes les solutions temporaires ou à long terme pour trouver une place de port pour un voilier ou un bateau à moteur.

Si l’achat d’un bateau se profile pour vous, envisager l’acquisition d’un bateau neuf avec sa place réservée reste la solution la plus simple et pratique. Ainsi, vous pourrez profiter de votre bateau dès sa mise à l’eau et ne risquez pas de devoir le garder à terre en attendant qu’une autre place se libère.

 

Pour toute demande d’information complémentaire

n’hésitez pas à solliciter le concessionnaire Jeanneau le plus proche de chez vous.

 

Trouvez votre concessionnaire Jeanneau

 

Bonne navigation !

 

JEANNEAU